Catégories
RWRN-cours

Rédaction Web – 2

Dans cette seconde partie du cours nous allons aborder 3 points :

  • Les outils de la rédaction Web
  • Les principes et les méthodes de la rédaction Web
  • Le référencement des images

Les outils de la rédaction Web

Pour commencer, je vous invite à télécharger une carte XMind à partir de la plateforme Biggerplate. Vous aurez besoin de disposer du logiciel XMind sur vos postes de travail. Installez de préférence XMind 8 (free download) plutôt que XMind Zen. Vous aurez davantage de possibilités éditoriales avec la version 8 de cet éditeur de cartes heuristiques.

Parmi les outils disponibles sur le Web pour faciliter la rédaction Web, Marcel Goutte (formateur au GRETA) nous recommande l’utilisation d’un outil permettant d’élargir le champ sémantique ou lexical d’un mot : rimessolides.com . Il s’agit d’un dictionnaire de mots-clés, très facile à utiliser !

Exploration facultative

Pendant que vous êtes sur Biggerplate, je vous propose (si vous avez le temps) d’explorer les ressources que j’ai mises en ligne sur cette plateforme. En priorité, utilisez les cartes qui concernent directement la rédaction Web. Les autres cartes portent sur des sujets susceptibles de vous intéresser (le CMS WordPress, les combinaisons typographiques, le langage Markdown, etc.) . 😊

S’il fallait choisir un seul outil…

Pour ma part, si je devais choisir un seul outil parmi tous ceux qui sont présentés sur la cartes XMind que je vous ai demandé de consulter, ce serait un outil de synthèse vocale !

J’utilise la synthèse vocale proposée par MacOs (réglages dans Préférences Système > Dictée et parole). Windows 10 propose un outil nommé « lecteur immersif » (que je n’ai jamais utilisé 😱). Pour des textes courts vous avez la possibilité d’utiliser les outils de démonstrations cités dans la carte XMind mentionné plus haut.

La lecture automatique d’un texte par un robot permet de repérer à l’oreille (de manière infaillible) tous les points suivants :

  • les phrases trop longues
  • les erreurs de ponctuation
  • les fautes de syntaxe
  • les oublis dans une phrase
  • etc.

Inutile d’apprendre des règles compliquées. Écoutez les textes que vous avez rédigés et corrigez les pour faire en sorte que leur lecture automatique soit fluide et agréable à entendre. Vous serez étonnés par l’efficacité du procédé !

Rédigez un texte de 450 mots

Je vous invite à rédiger, dans Brackets, un texte à publier sur le Web, sur le sujet de votre choix. Utilisez la même structure rédactionnelle que pour les exos 2 et 3 de première partie du cours (h1-p-h2-p-p-h2-p-p).

Je vous demande bien-sûr de mettre en pratique ce qui a été vu dans la première partie du cours. Choisissez une série d’expressions ou mots clés que vous devrez placer aux endroits stratégiques de la structure HTML et rédactionnelle de la page Web.

Faites lire votre page Web par un robot et améliorez sa fluidité. Raccourcissez les phrases trop longues (en les divisant par 2 si nécessaire). N’hésitez pas à insérer des virgules pour mieux cadencer le rythme de lecture du robot.

Impératif pratique : rédigez un article de 450 mots. Ainsi, vous serez sûrs d’avoir au moins 300 mots utiles prêts à être référencés par les moteurs de recherche (lisez les articles consacrés à ce sujet dans la sitographie).

Vous pouvez travailler en binôme, retravailler le texte de l’autre, lui proposer des améliorations et réciproquement.

Vous me ferez parvenir vos textes finalisés sur Slack, après avoir pris connaissance des principes et méthodes présentées plus bas (que vous essayerez d’appliquer à vos productions).

Principes et méthodes de la rédaction Web

Disposant désormais d’outils pour explorer le champ sémantiques des mots clés sélectionnés, sachant où insérer ces mots clés et leurs synonymes, ayant expérimenté à quel point la rédaction Web est un travail de longue haleine… voyons rapidement quels sont les grands principes à suivre pour développer nos idées dans un article plaisant à lire pour notre lecteur cible.

L’essentiel en premier

Rédigez de manière à présenter au lecteur l’essentiel des informations dans les premières parties du texte. Vous avez certainement lu des choses sur le plan en pyramide inversée. C’est un plan rédactionnel parmi d’autres qui présente l’avantage de mettre l’accent sur ce point : l’essentiel en premier !

Vous avez noté que j’insistais beaucoup sur le fait de placer les expressions ou mots clés en début de titre ou de paragraphe. Cela va dans le même sens et permet au lecteur de saisir d’emblée votre propos.

Ce principe ou méthode est vivement conseillé pour toute publication en ligne. Il n’est pas toujours possible de l’appliquer, mais en suivant ce principe chaque fois que vous le pouvez, vous optimisez vos contenus.

Mentionner l’essentiel en premier permet de répondre très vite aux questions que se posent les lecteurs : qui ? quoi ? où ? quand ? … Je vous renvoie à la formule CQQCOQP (c’est cucul, c’est occupé !) ou hexagramme de Quintilien. Cette petite séquence mnémotechnique est très utilisée en communication écrite.

Toujours être simple et concis

« Entre deux solutions, toujours choisir la plus simple.” Il ne s’agit pas d’appauvrir le sens de votre propos mais de supprimer tout ce qui n’est pas indispensable. “La perfection est atteinte quand il n’y a plus rien à supprimer” écrivait Antoine de Saint-Exupéry. Pas de généralités, pas de tournures de phrases alambiquées, pas d’adjectifs ou d’adverbes superflus : écrivez, éliminez !

Écrire sans en rajouter prend plus de temps que d’écrire avec concision. Un texte se travaille, non pas seulement pour se développer mais aussi pour se simplifier, sans perdre de sa substance. Il s’agit d’élaguer, non de déraciner !

Faire des phrases courtes et écrire plus simplement

Une quinzaine de mots par phrase est l’idéal. Dès qu’une phrase approche les trente mots il faut impérativement faire 2 phrases (qui feront une quinzaine de mots chacune).

L’utilisation de la synthèse vocale, comme nous l’avons vu plus haut, permet de repérer à l’oreille les phrases trop longues. Il est parfois nécessaire de mettre en œuvre d’autres moyens pour améliorer notre rédaction (… et la lecture de nos textes).

La chasse aux ”qui-que” est un sport très pratiqué par les rédacteurs Web. Pour en savoir plus sur cette activité, je vous recommande de lire Comment rédiger des phrases plus courtes ?, sur web-creatif.net

J’ai mentionné dans la première partie de ce cours la nécessité de traiter une seule idée par paragraphe. On peut élargir ce principe. Un sujet par article, une idée par chapitre (sous un titre h2), une idée par paragraphe (entre balises <p> et </p>) et une idée par phrase !

📌 Editoile est une agence de visibilité Web, spécialisée en rédaction SEO. Leur blog est une mine de renseignements fiables. Vous trouverez dans un des articles de leur blog d’excellents conseils pour écrire plus simplement.

Le référencement des images

Le référencement des images devient primordial dans un contexte où les utilisateurs effectuent de plus en plus de recherches par ce biais. Google Images permet d’accéder rapidement à ce que nous cherchons, sans avoir à lire des lignes de texte sur les SERP. Pourtant Google ne reconnaît pas le contenu des images, il se fie au titre des images et au texte alternatif associé aux images.

Repérer et compléter le texte alternatif

Dans le code source d’une page Web, le texte alternatif se trouve entre guillemets, après l’attribut alt inséré dans la balise autofermante <img>. Rien de tel qu’un exemple visuel :

<img src="img/nom-image.jpg" alt="description de l'image">

Le texte en lien avec l’attribut alt de l’élément <img> a plusieurs fonctions :

  • il décrit l’image pour les moteurs de recherche qui ne savent pas encore interpréter correctement les images mais qui se servent de ce texte pour référencer les images
  • il s’affiche dans le navigateur, à la place de l’image, quand l’image ne peut être affichée correctement (pour diverses raisons)
  • il est lu par les lecteurs de site utilisés par les personnes malvoyantes quand elles naviguent sur le Web

Sitographie

Voici une liste de liens vers des sites de rédacteurs Web traitant des sujets abordés dans ce cours.

Par Yves Goguely

Formateur au GRETA Clermont-Auvergne