Catégories
CC2-cours Com-Créa

Présenter ses propositions graphiques

Dans ce cours, vous allez apprendre à présenter professionnellement vos propositions graphiques. Il s’agit du développement de la phase finale du travail de création. Les indications données dans ce cours s’appliquent en premier lieu à la création d’un logo mais aussi de tout produit de communication (affiche, flyer, site Web, etc.).

Ce cours vise l’acquisition de compétences professionnelles avancées.

Le premier chapitre en dit assez pour les débutant-e-s. Celles ou ceux qui souhaitent aller plus loin tireront profit des données partagées dans la suite du cours. De nombreux liens sont proposés pour approfondir les sujet.

Présenter visuellement et oralement ses travaux

La présentation des propositions d’un designer graphique au(x) commanditaire(s) est le résultat d’une véritable démarche de communication visuelle. Le produit de communication le plus utilisé est une présentation visuelle, la plupart du temps commentée oralement.

➜ Vous trouverez des indications sur ce média particulier dans le cours Construire et commenter un diaporama

➜  Pour situer l’étape de la proposition au (à la) client-e dans la démarche globale de création graphique, lisez La commande graphique, du brief au BAT

Comme tout produit de communication, un diaporama doit être envisagé comme le fruit d’une interaction entre 4 éléments indissociables :

  • La production de contenus (rédaction, illustration, commentaires)
  • Le contexte de communication (les modalités de lecture)
  • Le style de présentation des contenus (couleurs, typos, formes, séparateurs, motifs, textures, visuels)
  • La structuration des contenus (plan rédactionnel, découpage, hiérarchisation, ordonnancement sur une grille)

Cela se traduit par la nécessité d’accorder contenus, styles et structure au public visé, dans le contexte de lecture du message à transmettre.

Concrètement, il s’agit de :

  • regrouper les visuels les plus significatifs de l’ensemble du travail réalisé
  • choisir un plan de présentation (chronologique, méthodologique, SPRI, etc.)
  • mettre au point ou collecter un gabarit de diaporama adapté à l’outil de présentation envisagé
  • rédiger les textes et les commentaires prévus pour accompagner les visuels

Les décideur-euse(s) à qui sont présentées les propositions graphiques doivent être informé-e(s) le plus clairement possible sur les critères pris en compte pour parvenir aux solutions présentées. Il s’agit donc de veiller à mettre en œuvre les opérations suivantes :

  • expliquer la démarche suivie, centrée sur les besoins de l’utilisateur-trice final
  • immerger les participant-e(s) dans l’univers graphique envisagé en tenant compte de toutes les données collectées
  • recueillir les remarques éventuelles pour la suite du travail à fournir.

Suivre des recommandations

Voici une liste de documents ou d’articles traitant de la proposition des solutions graphiques au client :

Se mettre dans la peau du client

Déployer le plan B (B comme BlideDoc)

Il n’est pas toujours possible de défendre son projet de vive voix. Le plan B consiste alors à envoyer le diaporama au client (sous forme de pdf, le plus souvent), en inscrivant les commentaire dans les diapositives, sans oublier les détails pratiques comme vos coordonnées sur chaque diapo, le foliotage des diapositives, etc.

Voici comment procède Balo, un jeune graphiste et youtubeur belge. Sans doute envoie-t-il une loupe virtuelle avec son pdf pour permettre à ses clients de lire ses commentaires 😉

La solution détaillée dans cette vidéo est plus simple à mettre en œuvre qu’un diaporama commentée oralement !

Suivre les conseils d’un pro

➜ Voici ce qu’affirme Jean-Philippe Cabaroc, designer graphique stéphanois, concernant la présentation du design d’un site Web. Les principes énoncés s’appliquent en grande partie pour d’autres produits de communication.

Contextualisation des conseils de Jean-P. Cabaroc

En résumé, il s’agit de poser des critères d’évaluation pour tous :

  • le contexte de communication
  • le prétexte de la réalisation d’un nouveau produit de communication — voir le site pretextedecom.com
  • les caractéristiques du public visé (CSP, centres d’intérêt, besoins, persona, etc)
  • l’objectif ou les objectifs de communication (faire voir, faire aimer, faire comprendre, faire agir, etc.) — voir aussi la page dédiée à la communication sur le site du Studio Benziv
  • la promesse faite à la cible (les réponses apportées aux attentes de l’utilisateur-trice)
  • les bénéfices à retirer pour la cible en utilisant le produit
  • le ton adopté en fonction du contenu, de la cible et du média choisis — Voir le dossier “Communication” sur manager-go.com
  • la mission du (de la) designer graphique (élaborer une solution centrée sur les attentes de l’utilisateur-trice final-e du produit) — Lire les articles de Geoffrey Dorne et celui de Tancrède d’Aspremont Lynden

Il s’agit de présenter l’univers visuel choisi :

  • planches de tendances (moodboards ou tableaux Pinterest) — Découvrir les alternatives à Polyvore
  • planches de style (ébauches de planches de marque ou guides de style montrant le parti pris du designer graphique)
  • planches de recherches manuscrites et assistées numériquement
  • planches de propositions

Pour terminer, il s’agit de s’assurer que :

  • l’ (les) interlocuteur-trice(s) a (ont) bien compris ce qui a été énoncé et montré
  • les remarques effectuées par les participant-ante-s ont bien été collectées
  • les besoins de l’utilisateur-trice final-e demeurent au centre des travaux de finalisation à venir

La mise en œuvre d’un tel argumentaire relève de la fiction dans le cadre des attendus de la préparation au titre pro Infographiste Metteur en Page. Cet exposé met cependant en relief le niveau de professionnalisme des designers graphiques exerçant depuis de nombreuses années ou ayant suivi des études poussées dans de grandes écoles de design.

Élargir son champ de compétences

L’exercice du métier de designer graphique nécessite des compétences allant bien au delà de la maîtrise des outils de PAO et des méthodes de création graphique. La défense d’un projet de design graphique s’inscrit dans une stratégie marketing touchant à la fois le graphiste et son client. Le lexique utilisé par jean-Philippe Cabaroc est celui des stratèges de la mercatique.

Simplifier sa présentation

➜ Ayant pris connaissance des avis des professionnels du secteur, je vous invite à trouver le moyen le plus adapté pour défendre vos propositions graphiques.

La gamme des réalisations possibles va de la simple planche de proposition (voir les propositions au client, dans le cours sur le design d’un logo) au diaporama détaillé destiné à être commenté oralement face à des décisionnaires expérimentés.

Le facteur temps entre aussi en ligne de compte dans le cadre de la formation suivie au Greta. La finalisation d’un diaporama complet est en effet particulièrement chronophage.

Par Yves Goguely

Formateur au GRETA Clermont-Auvergne